Chroniques

Pourquoi déménager un petit hôtel de Lévis à Rivière-Ouelle ?

Au début du XXe siècle, la villégiature connaît une grande popularité sur la Côte-du-Sud. À l’instar de Kamouraska, Rivière-Ouelle et son secteur de la pointe aux Orignaux attirent les visiteurs. L’apparition des chalets et des résidences d’été à Rivière-Ouelle est le fruit d’initiatives personnelles. On les retrouve surtout en bordure du fleuve et les prêtres ne …

Pourquoi déménager un petit hôtel de Lévis à Rivière-Ouelle ? Lire la suite »

Le territoire agricole : un « garde-manger » pour nous ou pour les autres…

L’Union des producteurs agricoles (UPA) aime bien, dans ses interventions et ses publicités télévisées, parler de notre territoire agricole comme de notre « garde-manger » qu’il faut protéger. C’est dans l’air du temps : l’autonomie, l’autosuffisance et la souveraineté alimentaires. Concrètement, dans le discours de l’UPA, cela veut dire interdire en zone verte tout développement urbain, toute installation …

Le territoire agricole : un « garde-manger » pour nous ou pour les autres… Lire la suite »

Placotons : Scotch, anguille fumée et photographie

Tous les automnes depuis cinq ans, Gilles Baron, Mario Belcourt, Luc Gilbert, Michel Gosselin et Raymond Massé laissent leurs femmes à la maison et prennent ensemble le large. Ce qui les rassemble ? La photographie. Ce qui les appelle ? Une maîtresse commune : le Kamouraska. Cette quête photographique dans la région que plusieurs appellent toujours le « doux pays » …

Placotons : Scotch, anguille fumée et photographie Lire la suite »

L’Anse à Gilles, berceau de la seigneurie de Vincelotte

Se situant entre les municipalités de L’Islet et de Cap-Saint-Ignace dans la MRC de L’Islet, l’Anse à Gilles possède une histoire étonnante marquée par le régime seigneurial, la construction navale et la villégiature. Le nom qu’on donne à cette anse rappellerait Gilles Gaudreau (1644-1726), l’un des premiers habitants de la seigneurie Vincelotte. Cette seigneurie concédée …

L’Anse à Gilles, berceau de la seigneurie de Vincelotte Lire la suite »

Éditorial : On a oublié L’Islet-Sud

Depuis le début de la vaccination contre la COVID-19, les citoyens de L’Islet-Sud ont été oubliés. Alors que la région compte de nombreux travailleurs d’usines, l’accès à la vaccination est médiocre. Les gens doivent se rendre au centre de vaccination de Montmagny ou au CLSC de Saint-Jean-Port-Joli. C’est près d’une heure de route pour certains, …

Éditorial : On a oublié L’Islet-Sud Lire la suite »

Placotons… Quand Saint-Hyacinthe tire la couverte…

Saint-Hyacinthe peut bien pavoiser et remercier le ministre André Lamontagne d’avoir choisi son campus pour accueillir la direction générale et le futur siège social de l’ITAQ. Depuis sa constitution au début des années 60, l’ITA de Saint-Hyacinthe n’a cessé de vouloir tirer la couverte sous les pieds de La Pocatière, de l’avis de Claude Leblond, qui …

Placotons… Quand Saint-Hyacinthe tire la couverte… Lire la suite »

ITA : Le virus de la centralisation

On a appris récemment que les deux Instituts de technologie agricole (ITA), situés à Saint-Hyacinthe et à La Pocatière, ne relèveraient plus directement du ministère de l’Agriculture, mais seraient fusionnés sous l’égide de nouvelles direction et administration autonomes, dont le siège social serait situé au campus de Saint-Hyacinthe. Du moment qu’on les fusionnait et qu’on …

ITA : Le virus de la centralisation Lire la suite »

L’héritage littéraire des Dubé-Lévesque de Rivière-Ouelle

Rivière-Ouelle est une pépinière d’écrivains depuis plus d’un siècle. L’une des familles qui a le plus contribué à l’émergence de la littérature locale est celle de Joseph Dubé et d’Alice Lévesque. Comme bien d’autres femmes de son époque, Alice Lévesque (1873-1948) enseigne dans une école primaire à Rivière-Ouelle avant de se marier en 1905 avec …

L’héritage littéraire des Dubé-Lévesque de Rivière-Ouelle Lire la suite »