Chez Octave se retrouve au japonrichard_lavoie20141218

MONTMAGNY – Mariepier Boutin, propriétaire de l’auberge restaurant chez Octave de Montmagny, ainsi que la chef exécutive Marine Tanguy, étaient encore sur un nuage lors de notre passage. Et pour cause, puisque l’établissement, situé au cœur du Vieux Montmagny, vient de recevoir l’édition de décembre d’un prestigieux magazine japonais, dans lequel Chez Octave est mis en vedette, dans le cadre d’un reportage sur le Québec et la production acéricole. Un véritable cadeau de Noël. 

Cela fait suite à la visite, en mars dernier, de Madame Arimoto, chroniqueuse japonaise émérite dans cette populaire revue, l’équivalent du Elle au Japon. Cette dame est ni plus ni moins que l’équivalent japonais de Martha Stewart, cette reine américaine du bien manger, du bien boire et du bien vivre.

Aventure

L’aventure débute alors qu’une journaliste de Radio-Canada en visite à Montmagny, commande un plat à l’esturgeon et à l’érable. « Elle est séduite par ce qu’elle mange et décide de faire une entrevue avec notre chef. Elle le diffuse sur les ondes de Radio-Canada », de dire Mariepier Boutin.

L’entrevue est entendue par le chef Philippe Mollé, aussi chroniqueur au journal Le Devoir. Il contacte alors les gens de chez Octave pour les féliciter de mettre les produits du terroir à l’honneur, en utilisant de belle façon ceux de l’érable. « Nous aimerions que vous fassiez partie des “Créatifs de l’érable” », dit-il alors. C’est un groupe sélect. Chez Octave est accrédité en 2013. 

Madame Arimato charmée

Les Japonais sont d’importants importateurs de sirop d’érable du Québec. Or, dans le cadre de la préparation d’une tournée de presse qui sera menée par Madame Arimoto, laquelle est aussi ambassadrice des produits de l’érable au Japon, les plats de chez Octave sont retenus.

« Débarquent alors, en mars dernier, onze personnes. Des interprètes, des photographes, Madame Arimoto, son attaché de presse… Ils dégustent un repas. Le potage tomates érable gingembre, une de nos signatures, l’esturgeon poché à l’eau d’érable en entrée, le tartare de bœuf au coureur des bois, l’aile de raie pochée et laquée à l’érable; puis la tarte tatin à l’érable, et la crème brulé à l’érable » d’énumérer, en nous faisant saliver, Mme Boutin et la chef Tanguy.

Il n’en fallait pas plus pour que Madame Arimoto soit charmée. L’équipe entreprend alors le reportage, là, sans tarder, à l’étonnement de la propriétaire et de la chef.

Magazine prestigieux

« Ça a été notre surprise de constater que nous avons été publiés dans un magazine prestigieux. On ne s’attendait pas à ça », de souligner la propriétaire.

C’est en effet impressionnant. Une bonne centaine de pages de papier glacé, au graphisme soigné, des photos de grande qualité, des reportages sur le bien-vivre. Chez Octave se retrouve aux côtés d’autres grands de la cuisine, d’artisans haut de gamme, et bien d’autres. 

L’auberge restaurant est mise à l’honneur aux côtés des non moins prestigieux restaurants québécois La Tanière et Le Gîte du Mont Albert. « On en est vraiment très fiers. C’est tout un honneur pour nous », de lancer Mariepier Boutin, et pour Montmagny, pourrait-on ajouter.  

On peut suivre Chez-Octave-Auberge-Restaurant sur Facebook. Parlant média social, pour l’anecdote, mentionnons que la chef, d’origine française, laquelle a étudié l’art culinaire et la pâtisserie à Arles, en Camargue, puis à Lyon, est venue au Québec grâce à un ami retrouvé sur… Facebook, après 13 ans. Elle est maintenant établie à Montmagny.

Quelle sera la suite?  « La clientèle japonaise en est une d’exception. Ils adorent découvrir, de mentionner Mme Boutin. Nous souhaitons qu’ils viennent découvrir non seulement notre établissement, mais aussi toute la région de Montmagny et les îles. »