Le CSSSK répondadmin20140708

C’est par voie de communiqué émis lundi au moment de mettre sous presse que la direction du Centre de santé et services sociaux de Kamouraska a invité les représentants syndicaux à poursuivre les discussions en comité de relation de travail.

La direction soutient que toutes les décisions concernant les services de soins de fin de vie sont prises en collaboration étroite avec l’usager et ses proches. « Si les besoins exprimés se traduisent par une hospitalisation, nous avons les ressources pour y répondre. Si les besoins exprimés sont de demeurer à domicile, nous mettons en place tous les services nécessaires, et ce, dans le respect des choix de l’usager », précise M. Luc Adam, directeur général intérimaire.

« Les décisions que nous prenons et que nous devrons prendre respecteront les orientations ministérielles, les conventions collectives et le Code du travail. Nous savons que ces décisions viendront, de toute évidence, changer les façons de faire. Exprimer un désaccord fait partie de cette période de mouvance que nous vivons tous, à différents niveaux. C’est pourquoi, nous devons ensemble redoubler d’efforts puisque le CSSS de Kamouraska est, comme tous les autres établissements de santé du Québec, directement touché par les mesures d’optimisation », peut-on lire dans le communiqué.

La direction ajoute que « les résultats de l’analyse détaillée de la performance pour l’ensemble des secteurs d’activités du CSSSK effectuée en février 2014, ont permis d’identifier des zones d’amélioration. Cette analyse continuera de se faire en permanence puisque les résultats traduisent l’importance de questionner continuellement notre fonctionnement en se comparant avec d’autres CSSS de même taille, et ce, afin d’améliorer, là où c’est possible, nos façons de faire tout en maintenant l’accès et la qualité des services à la population. » Il est aussi mentionné qu’aucune entrevue ne sera accordée en lien avec ce sujet.