Line Laurendeau : opératrice de sonar

SAINT-ROCH-DES-AULNAIES – Originaire de Saint-Roch-des-Aulnaies, Line Laurendeau fait carrière dans la marine depuis 17 ans. Elle est présentement en déploiement à Hawaï, d’où elle nous accordait une entrevue via Internet.

Line Laurendeau entre dans la marine en 1993. Elle occupe le poste de maître de première classe, appelé adjudant dans l’armée de terre. « J’ai une section de treize personnes qui travaillent pour moi, le plus jeune a 23 ans et le plus vieux 45 ans », explique Mme Laurendeau.

Line Laurendeau pratique le métier d’opératrice de sonar. « Les opérateurs de sonar [op sonar]  s’occupent de faire fonctionner le matériel acoustique actif et passif, le matériel de communications, le matériel de contrôle du bruit, le matériel d’enregistrement et le bathythermographe, ainsi que les systèmes de prédiction de la portée acoustique », explique-t-elle.

Ils examinent les données acoustiques, en repèrent l’origine et la trajectoire, ils détectent, situent et classifient les bruits, établissent les corrélations nécessaires dans ce contexte et diffusent les renseignements obtenus.

Une des principales fonctions des opérateurs de sonar consiste à réunir, à évaluer et à présenter des données océanographiques à l’équipe de commandement. « En tant que membres de l’équipe de collecte de renseignements du navire, ils réunissent et analysent aussi des renseignements acoustiques utiles », poursuit Line Laurendeau.

« Les opérateurs de sonar exécutent surtout leurs fonctions à l’intérieur, mais ils travaillent aussi sur le pont supérieur, dans toutes sortes de conditions climatiques et météorologiques », raconte-t-elle.

Différents navires

Line Laurendeau a travaillé sur différents navires durant sa carrière : NCSM Annapolis/ NCSM Ottawa/ NCSM Vancouver/ NCSM Winnipeg/ NCSM Algonquin et présentement sur le NCSM Calgary. Elle s’est rendue dans différentes régions du globe, telles que le Gulf, la Malaisie, l’Australie, Londres et les États-Unis. « J’ai été un instructeur aux recrues à deux occasions et l’expérience était super », lance Mme Laurendeau.

Line Laurendeau a fait partie des cadets de l’air de La Pocatière pendant six ans. Par la suite, elle a fait de la milice. « J’ai toujours été attirée par une carrière militaire sans trop savoir pourquoi », raconte cette ancienne élève du Collège de Sainte-Anne. Le rêve se réalise pour elle en 1993. C’est un peu par hasard qu’elle pratique son métier. « Je ne savais même pas que ça existait », dit-elle.

Aider les gens

Animée du désir d’aider les gens, Line Laurendeau dit être impliquée dans différentes causes. Elle a, entre autres, participé à une souscription pour des jeunes atteints du cancer. Elle joue au hockey au niveau national militaire. « Le calibre est très compétitif », dit-elle. Reconnue meilleure gardienne des forces, elle a aussi gagné des médailles d’or, d’argent et de bronze.

Quels sont les projets de Line Laurendeau? « Continuer ma carrière et aller le plus loin que je peux; également, continuer à aider les autres dans leurs progrès et montrer aux jeunes que tout est possible lorsque tu veux réellement quelque chose. »

Les parents de Line Laurendeau habitent à Saint-Jean-Port-Joli. Elle revient les voir à l’occasion.