Quelque 35 espèces observées lors du 20e recensement des oiseaux de Noëlrichard_lavoie20141218

CAP-SAINT-IGNACE – Ce samedi 13 décembre avait lieu le 20e recensement des oiseaux de Noël (RON) de Cap-Saint-Ignace. Dès 6 h 30 les valeureux observateurs, de 8 à 61 ans, se sont rencontrés dans le stationnement de la salle municipale où le responsable, M. Marc Lecompte, a attribué les parcelles aux enthousiastes ornithologues qui allaient partir à la découverte de la faune ailée régionale. 

Les passionnés d’oiseaux, autant amateurs que professionnels – trois biologistes, dont un originaire de l’Ontario, spécialiste de l’étude des oies des neiges, y participaient –, ont eu droit cette année à du temps doux. Le ciel était gris, mais l’exceptionnel panorama des Laurentides et du fleuve à marée haute avec ses glaces, dans des tons de bleu et de gris, compensait amplement pour l’absence du soleil. Ils ont été 14 cette fois-ci à participer à cette belle activité en nature, dont certains depuis 20 ans.  Le point central du recensement a toujours été le clocher de l’église de Cap-Saint-Ignace, à partir duquel on rayonne sur 11 kilomètres. Cette année, on a couvert une partie de L’Islet-sur-Mer à l’est, le 5e rang au sud, et vers l’ouest jusqu’au quai de Montmagny. Il n’y avait cependant personne à l’île aux Grues, un terrain d’habitude riche en surprises.

Observations exceptionnelles

Pour ce RON, le moqueur-chat et le moqueur polyglotte, vus à Cap-Saint-Ignace, volent la vedette. Qui plus est, le polyglotte a été vu à la mangeoire du responsable, Marc Lecompte. Des observations exceptionnelles à ce temps-ci de l’année pour notre région.

En plus des vedettes, mentionnons, entre autres, un autour des palombes, une buse pattue, trois canards colvert, dont deux sur le fleuve à Montmagny, un harfang des neiges le long de la route Cendrée-Lafeuille, des gros-becs errants, deux roselins pourprés, deux grands pics. Une multitude de pigeons bisets, de tourterelles, des étourneaux… Pour couronner le tout, en sortant du bois à Cap-Saint-Ignace, notre équipe a vu une belle famille de trois chevreuils.

Le RON 

Le RON existe depuis plus de 100 ans. En cette période précédant Noël, ce sont pas moins de 50 000 observateurs d’oiseaux qui sillonnent l’Amérique du Nord. Les résultats sont enregistrés par la Société Audubon d’Amérique. Le recensement de Cap-Saint-Ignace est gratuit. Il est commandité la Coop agricole de Montmagny (Unimat.

La journée s’est terminée par la compilation des espèces à 16 h, dans un local de la salle municipale de Cap-Saint-Ignace, dans le plaisir et les anecdotes, après une belle journée passée dans la nature.