Hospitalisations : Le Bas-Saint-Laurent augmente le délestage

En raison des hospitalisations à la hausse et devant le fait que les hôpitaux de Québec et de Chaudière-Appalaches n’accueilleront plus les patients COVID-19 du Bas-Saint-Laurent, la région devra délester plusieurs soins hospitaliers non urgents.

En date de jeudi, quatre usagers sont hospitalisés à Rimouski et neuf le sont toujours dans Chaudière-Appalaches et à Québec. Certains sont sous ventilateurs. Plusieurs patients hospitalisés en raison de la COVID ont actuellement plus de 65 ans, mais certains ont la quarantaine.

Toutefois, comme les cas sont en augmentation dans Québec et Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent devra désormais se charger de ses patients atteints de la COVID qui ont besoin de soins hospitaliers.

L’unité COVID de Rimouski avec six lits a été rouverte cette semaine et la capacité augmentera jusqu’à 28 lits, de concert avec Rivière-du-Loup. Huit lits seront accessibles aux soins intensifs à Rimouski.

Du délestage a dû être effectué, soit un niveau d’activité maintenu de 30 % à 50 % pour dégager des ressources permettant de répondre aux besoins des gens atteints de la COVID, tout en continuant d’effectuer du dépistage.

« La liste d’attente qui avait pu être réduite ces derniers mois devrait se redétériorer », a dit le président-directeur général adjoint du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Dr Jean-Christophe Carvalho.

Écoles

Une décision sera prise lundi pour planifier le retour à l’école dans Kamouraska et Rivière-du-Loup. Toutefois, toutes les options sont sur la table.

« Des cas se poursuivent présentement dans certaines écoles, plus que dans d’autres. Toutes les écoles n’ont pas le même risque », a souligné le Dr Sylvain Leduc, directeur de la Santé publique régionale.

Il n’est donc pas exclu, par exemple, que des écoles rouvrent leurs portes et d’autres non.

Jeudi, la région enregistrait pas moins de 59 cas, dont 11 de plus au Kamouraska et 35 de plus dans Rivière-du-Loup, pour les 24 dernières heures.

« On assiste à une montée fulgurante du nombre de cas, la presque totalité sont des variants très contagieux. Les cas ont épargné les CHSLD et RPA ce qui montre l’effet protecteur du vaccin », ajoutait Dr Leduc.

Rappelons que le Bas-Saint-Laurent passe au palier rouge à 20 h ce soir, mais les mesures spéciales qui s’appliquent à Québec, Lévis et Gatineau ne s’appliquent pas ici, comme la fermeture des commerces non essentiels.

Rivière-du-Loup et Kamouraska ont évité la zone « noire » de Québec, Lévis et Gatineau, de par leur petite taille, car les taux fluctuent rapidement, autant à la hausse qu’à la baisse, comparativement à des tendances plus lourdes dans de plus grosses villes, estime le Dr Leduc.