Ras L’Bock aménagera une terrasse de dégustation à La Pocatière

Alexandre Caron pointe l’endroit où sera aménagée la terrasse. Photo : Maxime Paradis.

La microbrasserie Ras L’Bock aménagera une terrasse pour dégustation en bordure de son usine dans le Parc de l’Innovation à La Pocatière. Une demande de permis d’alcool a été faite récemment à la Régie des alcools, des courses et des jeux afin de procéder à son inauguration à temps pour la saison estivale.

Cette terrasse en pavée sera aménagée à égale distance de l’avenue Industrielle (route 132) et du stationnement de l’usine actuelle. Sa superficie totale est évaluée à 1600 pieds carrés et devrait permettre d’accueillir une quarantaine de personnes.

Le copropriétaire Alexandre Caron indiquait au Placoteux que cette possibilité était dans les cartons de la microbrasserie depuis la construction de l’usine à La Pocatière en 2019. Le trio de brasseurs, qui inclut également David Lebel et Julien Chouinard, a décidé d’aller de l’avant avec cette idée à la suite du succès rencontré auprès de la clientèle touristique qui était particulièrement nombreuse à arrêter à la boutique de l’usine ces deux derniers étés.

« Les gens qui font la route des bières dans l’Est ne savent pas toujours qu’on a un pub à Saint-Jean-Port-Joli. Certains quittent aussi l’autoroute 20 pour prendre la 132 seulement à partir de La Pocatière. La demande est là et ce n’est pas comme s’il y avait une foule de terrasses à La Pocatière non plus », mentionne Alexandre Caron.

Ras L’Bock désire faire fonctionner cette terrasse sous le principe d’un libre-service où les clients passeront à la boutique acheter leurs bières avant de les consommer à l’extérieur. Ils pourront aussi y consommer leur propre nourriture s’ils le désirent. Les heures d’ouverture ne seront pas celles d’un bar et s’apparenteront davantage à celle de la boutique. La terrasse doit être opérationnelle du début juin à la mi-septembre.

« On s’inspire d’un modèle américain qui est de plus en plus répandu, où des salons de dégustation sont adjacents à l’usine, directement dans le parc industriel », ajoute-t-il.

Alexandre Caron est néanmoins conscient que le site de son usine n’offre pas nécessairement un cadre « idyllique » de dégustation. Un effort dans l’aménagement sera fait afin que la « vue » sur le parc industriel soit « diminuée ». Il promet également que le terrain entourant l’usine sera aménagé dans la foulée.

La microbrasserie désire néanmoins profiter de cette nouvelle terrasse pour organiser des 5 à 7 ou d’autres événements où pourraient se rassembler des camions-restaurants dans le stationnement de l’usine. Outre la clientèle touristique, les « locaux », notamment les travailleurs des entreprises installées dans le Parc de l’Innovation seraient de plus en plus nombreux à fréquenter la boutique de l’usine et justifieraient amplement la tenue d’activités de ce type, de conclure Alexandre Caron.