Aide financière de 200 000 $ à l’Association des marchés publics du Québec

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. André Lamontagne, annonce l’octroi d’une aide financière de 200 000 $ à l’Association des marchés publics du Québec (AMPQ).

Concrètement, cette somme permettra à l’AMPQ de positionner, de planifier et de déployer son offre de services pour continuer à être à l’écoute des besoins des marchés publics qu’elle accompagne, de consolider ses interventions en préparant un cursus de formation en ligne, notamment sur le marketing et sur l’hygiène et la salubrité, pour les gestionnaires de marchés publics, d’augmenter le maillage et le réseautage entre les marchés publics d’une même région et de poursuivre la mise en valeur des marchés publics et de l’achat local.

Cette aide financière prend tout son sens dans le contexte de la relance économique du Québec et dans celui de la volonté du gouvernement d’accroître notre autonomie alimentaire. En effet, l’achat local de produits alimentaires constitue un élément clef d’une chaîne d’approvisionnement alimentaire solide, soutenue par des entreprises de chez nous prospères et durables, et du développement d’un secteur bioalimentaire dynamique et ancré dans son territoire.

L’aide s’inscrit également dans la mise en œuvre de la Politique bioalimentaire 2018-2025 — Alimenter notre monde en permettant de faire la promotion et la valorisation des produits bioalimentaires d’ici et de développer l’attractivité des territoires.

La promotion des marchés publics québécois permet également aux consommateurs de savoir où se procurer des aliments produits ici, les incitant à relever le Défi 12 $ lancé par le ministre Lamontagne. Si chaque ménage québécois remplace, chaque semaine, 12 $ d’achats d’aliments étrangers par 12 $ de produits bioalimentaires québécois, la demande auprès des agriculteurs, des pêcheurs et des transformateurs alimentaires québécois augmentera d’un milliard de dollars. Une action simple qui contribue à la relance de l’économie du Québec.

Source : Gouvernement du Québec