Des pressions pour améliorer la couverture cellulaire

François Lapointe. Photo : Stéphanie Gendron.

Comme l’accès à Internet haute vitesse est ou est en voie de se régler, il est temps de s’attaquer à la couverture cellulaire partout sur le territoire de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, estime le candidat libéral François Lapointe.

Dans le cadre d’un point de presse vendredi, ce dernier a expliqué l’engagement d’un gouvernement libéral en ce sens. Il va exiger que les grandes entreprises de télécommunication accélèrent le déploiement de services sans fil dans les milieux qui leur ont été attribués, sinon ils donneront le territoire à un autre.

« C’est un levier majeur. Les grandes compagnies ont reçu des territoires. S’ils n’ont pas couvert adéquatement, selon certaines étapes de 2022 à 2025, la compagnie se fera retirer le territoire », a dit François Lapointe.

Cette « menace » aura du poids, ajoute-t-il, spécifiant que sur ces territoires octroyés, certains secteurs sont payants. « C’est comme une entreprise, sur 200 clients, les 200 clients ne sont pas tous payants de la même façon, mais tu sers tout le monde », a-t-il ajouté.

Un territoire ainsi retiré serait disponible pour un fournisseur régional. Il y aurait de l’intérêt dans ces circonstances, a aussi dit François Lapointe.

Il cite en exemple le succès remporté pour l’accès à Internet haute vitesse, même si tout n’est pas complété. On croit donc que cela pourrait fonctionner avec la téléphonie cellulaire, étant donné que le marché des télécommunications a des revenus dépassant les 27 MM $ en 2018 seulement.

« La bonne couverture cellulaire, c’est autant pour le volet sécurité que pour le volet développement économique », a-t-il conclu, ajoutant que s’il était élu, il travaillerait et soutiendrait les efforts des MRC du territoire tout en faisant des suivis réguliers avec la population pour les informer des progrès réalisés.