Pas de cours en présentiel toute la journée en Côte-du-Sud : le directeur général fait le point

Jean-Marc Jean

Dans une lettre publiée sur Facebook, le directeur général du Centre de services scolaire de Côte-du-Sud a dit prendre le blâme des récentes décisions qui ont fait que les jeunes du primaire ont été privés de cours en présentiel pendant toute la journée mercredi.  

La situation s’inscrit dans le cadre de la grève mystère du personnel professionnel qui était prévue mercredi matin.

Jean-Marc Jean indique dans son message que sa première intention était de maintenir l’ensemble des établissements ouverts et il a cru que ce serait possible jusqu’au dernier moment. Il a toutefois décidé de se résoudre à fermer les établissements.

« Je sais que mon message ne compensera en rien les inconvénients que vous avez pu vivre aujourd’hui (désorganisation de la journée, perte de salaire, etc.). Je comprends bien les désagréments que ce choix a pu vous causer, particulièrement après plus d’un an de pandémie. Le Centre de services scolaire doit offrir le meilleur service selon toutes circonstances et cela relève de ma responsabilité. Je suis donc le seul responsable de la décision qui a été prise », a-t-il écrit dans un message s’adressant aux parents.

Il ajoute que le personnel a exercé son droit de grève de façon tout à fait légitime.

Au niveau secondaire, l’enseignement s’est fait à distance toute la journée. Pour le primaire, les élèves avaient du travail à faire à la maison et les enseignants étaient disponibles en ligne pour les accompagner et répondre aux questions.