Une « guignolée » d’articles scolaires pour les familles à faibles revenus

Joannie Rousseau et Marie-Pier Dumais. Photo : Maxime Paradis.

Entraide La Pocatière et les environs, la Fondation-Jeunesse de la Côte-du-Sud et la Maison de la famille du Kamouraska s’unissent pour promouvoir l’initiative Mon sac à dos. Forme de guignolée d’articles scolaires destinés aux familles à faibles revenus du Kamouraska, les organismes porteurs de la démarche lancent un appel à la générosité des gens.

La rentrée scolaire est déjà un casse-tête pour les familles ordinaires, Marie-Pier Dumais, responsable des activités de groupe à la Maison de la famille du Kamouraska n’ose pas imaginer ce qui en est pour les familles à faibles revenus. Les listes scolaires envoyées par les écoles aux familles sont déjà très exhaustives et incluent souvent des quantités ou des couleurs spécifiques pour le matériel, une préoccupation supplémentaire aux parents qui n’ont pas toujours les moyens de réponde à ces exigences, soutient-elle.

« Quand Jessy Bélanger (Fondation-jeunesse) et Joannie Rousseau (Entraide La Pocatière) nous ont contacté pour nous parler du projet Mon sac à dos, on n’a pas hésité à faire circuler l’information auprès de nos familles. Depuis, sept à huit familles sont entrées en contact avec elles », souligne Marie-Pier.

Mon sac à dos reprend le concept d’une guignolée, mais en étant axée sur les articles scolaires. Au préalable, les familles dans le besoin sont invitées à entrer en contact avec les instigatrices du projet par courriel à l’adresse monsacados@outlook.fr et à partager la liste scolaire de leurs enfants.

Différents points de chute ont ensuite été ciblés sur le territoire pour que les gens puissent faire don de matériel scolaire usagé en bon état ou, s’ils le désirent, déposer du matériel neuf qu’ils auraient acheté en surplus lors des achats effectués pour leurs propres enfants. Ces lieux de collecte sont, à Saint-Pascal : le Centre-femmes La Passerelle, le Centre de rénovation Camille Dumais, la Tabagie Lunik et la pharmacie Familiprix; à La Pocatière la pharmacie Uniprix et Entraide La Pocatière et les environs à Saint-Gabriel-Lalemant. Les familles dans le besoin et les personnes qui veulent faire des dons ont jusqu’au 15 août pour se manifester.

« Parfois, les familles n’ont pas les moyens non plus de se déplacer sur le territoire. On ne veut pas que ça soit un enjeu pour elles et qu’elles ne demandent pas d’aide pour cette raison. On est prêtes à aller porter le matériel directement chez elles s’il le faut », mentionne Joannie Rousseau.

Commandites

Une collecte de fonds sur Facebook tenue par Entraide La Pocatière et les environs a permis d’amasser la somme de 240 $ qui serviront à bonifier les collectes de matériel scolaire au besoin. La Maison de la famille du Kamouraska offre de son côté 25 cartes-cadeaux de 30 $ chez Sports Experts pour aider les familles dans les achats plus dispendieux comme une paire d’espadrilles aux enfants pour les cours d’éducation physique.

Les trois organismes lancent également un appel à d’autres commanditaires désireux de joindre l’initiative. Tout la matériel qui n’aura pas été donné sera redistribué avec l’aide de la Maison de la famille du Kamouraska.